Produits de distorsion des otoémissions acoustiques (Dpgramme)


Les produits de distorsion se caractérisent par deux sons stimulants que l’on appelle primaires. En variant les fréquences de ces deux primaires f1 et f2, il est possible de recueillir différents produits de distorsion et d’établir une courbe appelée DPgramme (graphique des produits de distorsion, analogie avec l’audiogramme). En observant le spectre cochléaire fréquence par fréquence, de 500Hz à 5kHz, il est possible d’estimer la sévérité de l’atteinte des cellules ciliées externes et donc le degré de la surdité.

Conseils d’utilisation :
- Vérifier que le conduit auditif ne soit pas obstrué par un bouchon de cérumen.
- Le choix du bouchon EarTip est déterminant pour la qualité de la mesure.
- Il doit assurer un bon maintien de la sonde dans l’oreille du patient.
- Il doit être hermétique mais ne doit pas être collé contre une paroi du conduit auditif.

Caractéristiques de cette mesure :


Pathologies visées : dépistage précoce de la surdité en néonatologie, évaluation audiologique pédiatrique, suivi des surdités brusques, suivi des surdités professionnelles et toxiques.

Explication de la mesure : dans le cadre de l’enregistrement des produits de distorsion acoustique (PDA), une stimulation acoustique bitonale est appliquée. Cette stimulation particulière va mettre en jeu deux régions spécifiques et proches de la cochlée, et conduire à l’excitation d’une troisième région cochléaire. Le tympan mis en vibration va émettre un son de faible amplitude mais facilement enregistrable et identifiable. Par exemple avec la présentation de deux primaires (f1=1000Hz et f2=1200Hz), le produit de distorsion attendu sera 2f1-f2=800Hz. Le produit de distorsion généré est de fréquence plus basse et d’amplitude plus faible que les primaires. C’est l’amplitude du produit de distorsion qui sera retenue comme critère d’évaluation de la fonction cochléaire et plus précisement des CCE de la région émettrice (à la fréquence de 800Hz dans cet exemple). Ainsi, un produit de distorsion avec une amplitude supérieure à 4dB par rapport au bruit de fond sera la signature de la présence et du fonctionnement des CCE de la région émettrice. Les DPgramme sont donc un test simple, rapide à réaliser, reproductible et surtout non invasif. La présence des PDA permet d’affirmer (en l’absence de surdité transmissionnelle) le fonctionnement des CCE de la cochlée.

 

Appareils Echodia permettant des mesures de Dpgramme: ELIOS et  OTODIA.